Pourtant, à la fin 2017, l'assureur allemand avait investi pour à peine 2,5 milliards d'euros dans les énergies vertes, alors que ses placements financiers portent en totalité sur plus de 660 milliards d'euros.

Que s'est il passé ?

afp , le 04/05/2018 à 14h13

La Croix.com

Laisser un commentaire